Comment surmonter les problèmes des startups ?

Répondre aux problèmes des startups

Les startups, jeune pousse fraîchement né, commettent fréquemment des erreurs qui  peuvent être facilement évité.

Olivier Ezratty expose diverses solutions aux problèmes rencontrés par les startups dans : « le guide des startups en France » Avril 2017-21eme édition

 

Le problème

Prévention

Guérison

Dirigeant qui communique mal · Le CEO doit être de préférence le plus communiquant des fondateurs, à défaut, identifier et nommer un porte parole de qualité. · Formation média training · Formation média training
Médias/influenceurs qui n’aiment pas le produit et buzz négatif · Approche  » lean startup  » de test rigoureux de la proposition de valeur avec des clients exigeants · Beta test et prise en compte des retours · Analyse à froid de ce qui ne va pas et mesures correctives ·  » Pivot « 
Produit pas assez différentié dans un marché très concurrentiel Bien travailler et tester la proposition de valeur et le positionnement · Eviter le  » nice to have  » ou la différentiation juste sur le prix. Réviser la roadmap produit en fonction d’une analyse de la valeur perçue et des moyens de réorienter l’offre produit en fonction des attentes de clients bien ciblés.
Viralité qui ne fonctionne pas Ne pas confondre une startup avec une société qui a déjà plusieurs milliers d’utilisateurs. Le saut est important et ce qui vaut pour l’un ne vaut pas pour l’autre. · Faire de la qualité au niveau du produit, pas de l’à peu près. · Ne pas tabler tout son plan marketing et communication sur les ré-seaux sociaux et la viralité. · Travailler la capillarité de distribution avec des partenaires. Repenser le produit pour rendre sa diffusion plus virale (liens avec les réseaux sociaux, etc). · Créer une valeur produit qui augmente avec le nombre d’utilisateurs (économie de réseau).
Trou de communication après le lancement Définir une roadmap produit à 12 mois et son plan de financement. Bien choisir les médias adaptés. · Exécuter un cycle d’amélioration produit trimestriel à semestriel avec communication associée · Gérer un cycle de communication : nouveautés produits, partenariats, levées de fonds, nouveaux clients · Idem que pour le préventif.
Marché qui ne décolle pas sur une innovation de rupture Identifier des segments clients innovants, fins et verticaux pour démarrer. · Se focaliser sur un nombre réduit de segments clients et de clients (en BtoB) pour démarrer. · Evangéliser le marché sur l’innovation  » générique  » et pas seulement sur votre produit. · Idem que pour le préventif.
SEO qui ne fonctionne pas · Bien concevoir dès le départ votre site web pour qu’il soit optimisé pour le SEO. Faire auditer le site par un spécialiste du SEO et lancer un plan d’action pour l’améliorer.
Modifications du moteur de recherche de Google qui font baisser radicalement le trafic Ne pas dépendre uniquement du SEO pour la génération de trafic sur le site. Développer une stratégie de backlinks (qui aide au passage au SEO) ainsi qu’une stratégie de présence dans les réseaux sociaux, sans compter un plan de relations publiques. · Revoir la stratégie de génération de trafic pour la diversifier.
Concurrent majeur qui introduit un produit équivalent · Veille concurrentielle voire  » intelligence économique « . Ne pas surestimer la capacité de marketing du concurrent surtout si le produit n’est pas  » coeur de métier  » chez lui. · Evaluer des stratégies de contournement : transformer une situation de concurrence en partenariat / coopétition.
  source : « le guide des startups en France » Avril 2017-21eme édition

Marketing digital : mieux connaître votre cible

L’inbound marketing consiste à capter l’attention de visiteurs grâce à la création de contenu attractif . Mais savez-vous vraiment à qui vous vous adressez ? Il est  indispensable de réaliser quelques étapes avant de faire une campagne marketing ou de communication. Comment pouvons-nous bien identifier efficacement notre cible ? me direz-vous. Voici quelques astuces pour mieux connaitre votre cible : 

Evidemment, vous êtes chef d’entreprise ou Responsable du marketing de votre entreprise, votre cible a déjà été définie en amont lors de la création de votre société. Mais pour avoir une communication efficace sur les réseaux sociaux, il faut définir encore mieux votre cible et identifier toutes les possibilités

Astuce 1 : « Customer Profil » and « Value Map »

La première astuce  consiste à essayer de comprendre votre cible : Quelle est-elle? Quel est son métier ?Quelles difficultés rencontre ma cible ?…Voici un panel de questions qui vous aidera à identifier votre cible et a établir votre « Customer Profil« . n’hésitez pas à dresser plusieurs profils afin de penser large et d’anticiper toutes les possibilités.

Une fois le « Customer Profil » établi, passez à la « Value Map« .  Cette fois-ci, il va falloir définir vos propositions de valeurs. Concrètement, en quoi mon offre va aider ma cible ? Qu’est ce qui rend mon offre attractive ?(matériaux, innovation…)

Confrontez enfin ces deux maps. Demandez-vous quel critère est en cohérence avec ma proposition de valeur. Est-ce que mon logiciel sur-mesure répond à la volonté de ma cible d’être plus efficace  ?

Source :https://strategyzer.com/canvas/value-proposition-canvas
Source :https://strategyzer.com/canvas/value-proposition-canvas

 Astuce 2 : Pensez digital pour connaître votre cible

Une fois que vous avez identifié votre cible, demandez-vous comment votre cible va effectuer ses recherches pour répondre à son problème sur internet. Quels mots clés votre cible va utiliser pour trouver ce qu’elle recherche ?

On ne le dira jamais assez, internet est votre ami ! En effet, certain outils sont disponibles sur internet : Google propose un service qui permet de connaître les mots clés les plus taper sur votre marché;  Semrush permet d’analyser vos mots clés associés à votre recherche. Ces deux outils peuvent vous permettre d’améliorer votre SEO notamment. Et ce n’est ici que deux exemples d’outils disponibles sur internet.

Votre objectif : être plus visible aux yeux de votre cible !

 Astuce 3 : regardez vos concurrents

N’hésitez pas à regarder les sites internet et blogs de vos concurrents. L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs mais surveiller et étudier ce que font vos concurrents vous permettra de vous tenir à jours. Ne  laisser jamais vos concurrents vous passer devant. 

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux :

              

 

 

Le Marketing Automation : Gain de temps et efficacité

Dans l’ère du numérique, le marketing a connu des évolutions significatives. Apparu dans les années 1930, le marketing est passé du marketing de masse au marketing digital (viral, buzz…). La vente directe n’est plus au cœur du marketing, nous allons maintenant nous intéresser au client, à ses envies, par le biais de l’Inbound Marketing ou du marketing automation par exemple. L’objectif étant de fournir une expérience unique pour chaque client.

le temps du marketing de masse est révolu, fini le temps ou les consommateurs n’avaient pas de choix de consommation. Aujourd’hui, le client souhaite un produit ou service qui soit unique. Il veut être bichonné.

Saviez-vous que 70 % des clients d’un site internet sont en général délaissés et ne concluent donc à aucun acte d’achat ? Le marketing automation va permettre de répondre à cette problématique.

Qu’est-ce que c’est le marketing automation ?

Le marketing automation va permettre de cibler des clients potentiels en amont de leurs processus d’achats. Chaque entreprise souhaite que ses prospects  passent à l’étape suivante dans leurs cycle d’achat. Le marketing automation va pouvoir donner des réponses automatiques, adaptées au comportement de chaque prospect pour l’inciter à poursuivre son processus. Ce marketing digital s’opère par le biais des sites internet, des réseaux sociaux, des campagnes e-mailing…

Le marketing automation utilise une solution logicielle afin d’exécuter des réponses précise et personnalisées en fonction du comportement du visiteur sur le site internet. Il faut donc configurer des scénarios préétablis en fonction des actions effectuées. Concrètement, ce logiciel permet 5 actions :

  • Web Tracking
  • formulaires
  • Lead Nurturing (mise à disposition régulier de contenu pour amener le prospect en recherche d’information à contacter l’entreprise)
  • Scoring
  • Contact

Le marketing automation et notamment le Lead Nurturing vont permettre de rassurer votre client dans son choix d’achat. L’objectif est d’encourager le prospect à s’engager un peu plus dans son processus d’achat. Exemple : un prospect visite un site internet de sport et s’inscrit sur le site. Automatiquement, le prospect va recevoir un email de bienvenue comprenant (ou pas) une offre promotionnelle. Quelque temps plus tard, il recevra un nouveau mail avec un contenu adapté en fonction de ce qu’il a regardé précédemment sur le site.  Les web Tracking mis en place permettrons de savoir si l’email a été ouvert, sur quel lien le lecteur à cliqué ou encore combien de temps il a passé dessus.

Bien sûr, le marketing automation n’est pas la solution miracle qui va vous permettre d’optimiser vos ventes de 100% mais il est assez efficace. Il vous permet de faire du marketing personnalisé pour chaque prospect mais de manière automatique. C’est un réel gain de temps pour l’entreprise.

Attention toutefois à ne pas en abuser, un surplus de mail automatique, par exemple, peut entraîner la désinscription du prospect.

Comment l’utiliser ? Voici quelques astuces

  • Créer du contenu intéressant qui répond à une problématique précise
  • Établir des scénarios pertinents ( ne pas en faire trop pour ne pas être débordé)
  • Avoir une base de données de qualité
  • Le Scoring vous permettra de savoir quand contacter le client

vous êtes intéressé par le marketing automation ? Cliquez Ici

15 points clefs pour réussir votre site internet

Voici les 15 points clefs les plus importants pour réussir son projet de site internet.

1 – Intégrer le projet web dans la stratégie de l’entreprise
2 – Définir une cible et des objectifs
3 – Rédiger un cahier des charges
4 – Anticiper et prévoir un planning et des jalons
5 – Trier les fonctionnalités : les trois listes
6 – Choisir “le” prestataire
7 – Définir la qualité
8 – Ne pas négliger le contenu
9 – Travailler le webdesign
10 – Savoir modifier le cahier des charges…
11 – Choisir les bons outils : les technologies
12 – Utiliser une méthodologie
13 – Laisser le projet prendre vie
14 – Définir les actions de promotion : le Marketing de votre site
15 – Faire attention à l’hébergement

Vous trouverez gratuitement le détail de ces 15 points dans ce livre blanc à télécharger ici : Télécharger le livre blanc – 15 règles d’or pour réussir son projet de site Internet