Marketing digital : mieux connaître votre cible

L’inbound marketing consiste à capter l’attention de visiteurs grâce à la création de contenu attractif . Mais savez-vous vraiment à qui vous vous adressez ? Il est  indispensable de réaliser quelques étapes avant de faire une campagne marketing ou de communication. Comment pouvons-nous bien identifier efficacement notre cible ? me direz-vous. Voici quelques astuces pour mieux connaitre votre cible : 

Evidemment, vous êtes chef d’entreprise ou Responsable du marketing de votre entreprise, votre cible a déjà été définie en amont lors de la création de votre société. Mais pour avoir une communication efficace sur les réseaux sociaux, il faut définir encore mieux votre cible et identifier toutes les possibilités

Astuce 1 : « Customer Profil » and « Value Map »

La première astuce  consiste à essayer de comprendre votre cible : Quelle est-elle? Quel est son métier ?Quelles difficultés rencontre ma cible ?…Voici un panel de questions qui vous aidera à identifier votre cible et a établir votre « Customer Profil« . n’hésitez pas à dresser plusieurs profils afin de penser large et d’anticiper toutes les possibilités.

Une fois le « Customer Profil » établi, passez à la « Value Map« .  Cette fois-ci, il va falloir définir vos propositions de valeurs. Concrètement, en quoi mon offre va aider ma cible ? Qu’est ce qui rend mon offre attractive ?(matériaux, innovation…)

Confrontez enfin ces deux maps. Demandez-vous quel critère est en cohérence avec ma proposition de valeur. Est-ce que mon logiciel sur-mesure répond à la volonté de ma cible d’être plus efficace  ?

Source :https://strategyzer.com/canvas/value-proposition-canvas
Source :https://strategyzer.com/canvas/value-proposition-canvas

 Astuce 2 : Pensez digital pour connaître votre cible

Une fois que vous avez identifié votre cible, demandez-vous comment votre cible va effectuer ses recherches pour répondre à son problème sur internet. Quels mots clés votre cible va utiliser pour trouver ce qu’elle recherche ?

On ne le dira jamais assez, internet est votre ami ! En effet, certain outils sont disponibles sur internet : Google propose un service qui permet de connaître les mots clés les plus taper sur votre marché;  Semrush permet d’analyser vos mots clés associés à votre recherche. Ces deux outils peuvent vous permettre d’améliorer votre SEO notamment. Et ce n’est ici que deux exemples d’outils disponibles sur internet.

Votre objectif : être plus visible aux yeux de votre cible !

 Astuce 3 : regardez vos concurrents

N’hésitez pas à regarder les sites internet et blogs de vos concurrents. L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs mais surveiller et étudier ce que font vos concurrents vous permettra de vous tenir à jours. Ne  laisser jamais vos concurrents vous passer devant. 

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux :

              

 

 

Le Marketing Automation : Gain de temps et efficacité

Dans l’ère du numérique, le marketing a connu des évolutions significatives. Apparu dans les années 1930, le marketing est passé du marketing de masse au marketing digital (viral, buzz…). La vente directe n’est plus au cœur du marketing, nous allons maintenant nous intéresser au client, à ses envies, par le biais de l’Inbound Marketing ou du marketing automation par exemple. L’objectif étant de fournir une expérience unique pour chaque client.

le temps du marketing de masse est révolu, fini le temps ou les consommateurs n’avaient pas de choix de consommation. Aujourd’hui, le client souhaite un produit ou service qui soit unique. Il veut être bichonné.

Saviez-vous que 70 % des clients d’un site internet sont en général délaissés et ne concluent donc à aucun acte d’achat ? Le marketing automation va permettre de répondre à cette problématique.

Qu’est-ce que c’est le marketing automation ?

Le marketing automation va permettre de cibler des clients potentiels en amont de leurs processus d’achats. Chaque entreprise souhaite que ses prospects  passent à l’étape suivante dans leurs cycle d’achat. Le marketing automation va pouvoir donner des réponses automatiques, adaptées au comportement de chaque prospect pour l’inciter à poursuivre son processus. Ce marketing digital s’opère par le biais des sites internet, des réseaux sociaux, des campagnes e-mailing…

Le marketing automation utilise une solution logicielle afin d’exécuter des réponses précise et personnalisées en fonction du comportement du visiteur sur le site internet. Il faut donc configurer des scénarios préétablis en fonction des actions effectuées. Concrètement, ce logiciel permet 5 actions :

  • Web Tracking
  • formulaires
  • Lead Nurturing (mise à disposition régulier de contenu pour amener le prospect en recherche d’information à contacter l’entreprise)
  • Scoring
  • Contact

Le marketing automation et notamment le Lead Nurturing vont permettre de rassurer votre client dans son choix d’achat. L’objectif est d’encourager le prospect à s’engager un peu plus dans son processus d’achat. Exemple : un prospect visite un site internet de sport et s’inscrit sur le site. Automatiquement, le prospect va recevoir un email de bienvenue comprenant (ou pas) une offre promotionnelle. Quelque temps plus tard, il recevra un nouveau mail avec un contenu adapté en fonction de ce qu’il a regardé précédemment sur le site.  Les web Tracking mis en place permettrons de savoir si l’email a été ouvert, sur quel lien le lecteur à cliqué ou encore combien de temps il a passé dessus.

Bien sûr, le marketing automation n’est pas la solution miracle qui va vous permettre d’optimiser vos ventes de 100% mais il est assez efficace. Il vous permet de faire du marketing personnalisé pour chaque prospect mais de manière automatique. C’est un réel gain de temps pour l’entreprise.

Attention toutefois à ne pas en abuser, un surplus de mail automatique, par exemple, peut entraîner la désinscription du prospect.

Comment l’utiliser ? Voici quelques astuces

  • Créer du contenu intéressant qui répond à une problématique précise
  • Établir des scénarios pertinents ( ne pas en faire trop pour ne pas être débordé)
  • Avoir une base de données de qualité
  • Le Scoring vous permettra de savoir quand contacter le client

vous êtes intéressé par le marketing automation ? Cliquez Ici

Référencement : L’art de choisir ses mots pour Google et la sémantique

Tous les mots ne sont pas égaux : comment produire du contenu pour satisfaire les moteurs de recherche et les internautes ? Grâce à la sémantique.

Du contenu pour le lecteur

Le premier réflexe lorsque l’on rédige un contenu est de le faire pour informer le lecteur. On essaie de rédiger de jolies phrases. On évite les répétitions. On choisit certains mots afin de faciliter la lecture. Ou bien on utilise des mots chocs pour attirer l’attention. Bref, on se remet dans la peau de l’écolier qui rédige du bon français pour avoir une bonne note.

Cette méthode est parfaite pour écrire un texte littéraire ou une accroche marketing. Pour ce qui est des moteurs de recherche ce n’est que peu efficace. Car Google est une machine qui classe et qui applique des algorithmes.

Du contenu pour Google et les moteurs de recherche

Alors on se renseigne et on va vouloir écrire pour être en première page de Google. Les moteurs de recherche font deux choses fondamentales :

  1. Ils classent et font des statistiques sur tous les mots de vos pages. Les images sont exclues.
  2. Ensuite, ils appliquent des algorithmes de recherche lorsqu’ils doivent fournir des résultats.

Les algos, on ne les connaît pas ou très peu. Ce qu’il faut retenir c’est qu’ils sont fait pour améliorer la pertinence d’une recherche. Le but du moteur étant de vous fournir la meilleure réponse possible.

Voici un exemple : si toutes les personnes qui cherche avec les mots « traduction anglais » finissent par cliquer sur des sites de dictionnaires, ces sites vont remonter en premières positions. Si par contre, pour la même recherche, les personnes cliquent plus souvent sur des sociétés de traduction, ce sont elles qui se positionneront en tête.

Il existe beaucoup d’algorithmes. Et ils changent souvent. Autrement dit, tous les algorithmes d’optimisation nous échappent parceque nous n’avons aucun moyen de les contrôler. Que nous reste-t-il ?

La sémantique ! Mais c’est quoi ?

La sémantique. C’est l’art de choisir les bons mots et de les organiser correctement sur la page pour que le lecteur comprenne ce que l’on veux exprimer et Google aussi. Il existe des outils pour nous aider (ex: http://1.fr).

Prenons un exemple : dans le contexte d’une voiture, certains mots seront prépondérants. On lira des mots ensemble comme : consommation, carrosserie, pneus, options, diesel, airbag, etc. Cest le contexte lexical qui va donner plus de poids à ces mots.

En contre exemple, dans le contexte d’un voiture, le mot « aubergine » aura un poids très faible. Alors que cela pourrait être une belle couleur de carrosserie… =)

Finalement, cela reste une question de bon sens. Une machine ne pouvant pas encore être aussi souple qu’un esprit humain, on lui fabrique des artifices pour s’en approcher. Et le bon sens nous dirait que si dans mon texte j’écris les mots chevaux, pneus, volant, moteur, essence, phares, c’est que je fais référence à un véhicule et pas au tiercé du jour. Google fait la même chose.

Comment se servir de la sémantique ?

Voici une méthode simple :

  • Définissez une cible de 2 ou 3 mots ou expressions liés à votre contenu (ex: voiture diesel occasion Grenoble)
  • Faite une liste de mots qui vont avec votre contexte (ex : consommation, pneus, équipement, phares à led, crédit, reprise, garantie, isère, rhone-alpes… vous avez compris…)
  • Utilisez ces mots dans votre rédaction
  • Faites des répétitions : plutôt que de remplacer les sujets par il(s) ou elle(s) répétez le mot.

 

Une règle d’or simple pour rédiger un article de blog

Pour rendre votre article de blog efficace, utilisez la technique de la pyramide inversée : commencez par l’information la plus importante puis les secondaires à la suite.

pyramids-23957_1280

Les lecteurs sur internet n’ont pas le temps de lire votre article en entier pour savoir de quoi il retourne. Autant leur donner les meilleures informations tout de suite. Pour le web, il est nécessaire d’oublier ce que vous avez appris à l’école (introduction – développement – synthèse) car c’est l’exact opposé qui fonctionne.

Voici une méthode pour vous en sortir :

  1. Lister ce que vous avez à dire
  2. Identifier l’information clef la plus importante pour votre lecteur
  3. Classer les autre informations par ordre d’importance
  4. Rédigez

Dans la structure de chaque paragraphe, utilisez la même technique. Mettez les mots clef les plus importants en début de paragraphe et en début de phrase.

Bonus : cette technique favorise également le référencement naturel SEO qui suit des règles similaires.