Limite d’Excel : exemple concret d’une transformation numérique

Excel : star des années 80

Excel ou encore d’autres tableurs comme Google Sheet et Calc en Open source, sont des outils présents dans toutes les entreprises car il faut l’avouer, ils sont bien pratiques !

Incontournable depuis les années 80, Excel vous permet de créer des tableaux, réaliser des calculs simples et complexes, réaliser des graphiques ou encore construire des bases de données. On peut aujourd’hui le retrouver dans beaucoup de services d’une entreprise (production, achat, marketing, communication…) avec des utilisations aussi diverses et variées.

Cependant, beaucoup d’entreprises rencontrent, aujourd’hui, les limites de ces logiciels. En effet, beaucoup d’entreprises nous contact afin de transformer un processus en véritable application web. L’objectif est de répondre aux points suivants :

  • Simple d’utilisation
  • Aucune perte de données
  • Avec un aspect collaboratif avec différents niveaux de droits d’utilisation
  • Le connecté à divers logiciels ou machines de production pour échanger les données
  • Créer des processus automatiques
  • Éviter la double saisie
  • Avoir des tableaux de bord dynamique

Un exemple concret, réalisé chez KREATYS

Pour une entreprise industrielle, nous avons transformé leur processus de production basé sur Excel en application web connecté aux machines de productions. L’objectif de ce projet était les suivants :

OBJECTIFS/BESOINS

L’application devra permettre au personnel de créer et gérer leurs calculs de gammes et de coûts ainsi que de fournir des exports utilisables dans le système d’informations de la société

  • Créer des outils destinés aux intervenants
  • Créer une plateforme centralisée permettant de consolider et de gérer les données nécessaires au fonctionnement. 
  • Réaliser des calculs chaînés à partir de données en entrée.
  • Produire des documents respectant un workflow et des contraintes
  • Obtenir une base technique évolutive, pérenne, sécurisée et adaptable.

CONTRAINTES

  • L’application web devra fonctionner sur Navigateur Microsoft Edge dernière version
  • Intégration dans le système d’information de l’entreprise
  • Base de données compatible Microsoft SQL Server
  • Rapidité d’exécution des calculs et fiabilité
  • Volumétrie de 20 projets par jour en moyenne et environ 10 utilisateurs et plusieurs essais par projet.
  • L’ergonomie et la rapidité d’utilisation sont des contraintes fortes à intégrer dans le cadre de la réalisation du projet. 
  • Conseil et force de proposition pour les aspects fonctionnels, de design et ergonomiques. 
  • Intégrer et préparer les possibilités d’évolution vers une nouvelle version future pour de nouvelles machines et pour une intégration dans l’ERP.
  • Rapidité d’execution :
    Les objectifs de performance en matière de rapidité de calcul sont définis.

Si vous souhaitez, vous aussi, que l’on regarde ensemble la faisabilité de votre projet, vous pouvez nous contacter via notre site :

http://www.kreatys.com/contact-devis.php

Kreatys et les industriels

Comme vous le savez, chez Kreatys, nous faisons du développement d’application web sur-mesure. Nous avons travaillé dans différents domaines comme la santé, la technologie, le sport…


Retrouvez nos articles ici :  

Kreatys et les administrations

Kreatys et la télémédecine

Kreatys et les start-up


Nous allons vous parler maintenant des possibilités offertes pour les industriels. En effet, nous avons développé des applications métiers spécifique pour les industriels. L’objectif de ces développements est de permettre à l’entreprise d’avoir une solution pérenne et fiable pour leur production.

Répondre aux besoins spécifiques des entreprises est aujourd’hui un défi que nous relevons tous les jours. Dans le domaine de l’industrie, nous avons développé des logiciels web pour la gestion de l’activité ou encore pour la production. Une des applications développées comprend notamment des calculs complexes pour la fabrication de leurs produits.

Credit : CISCO Eng-emojis

Que vous ayez besoin d’un outil de production, d’un outil de gestion, de visioconférence, de signature électronique… Les possibilités sont aussi grandes que sont les besoins des industriels.

En plus : Au cours d’un projet, nous avions proposé la mise en place d’un algorithme de machine learning afin d’anticiper les pannes de production. 

Développement spécifique, sur mesure c’est quoi ?

Un logiciel spécifique ou sur mesure est développé pour vous dans l’optique de résoudre une série de problèmes liés à votre façon de travailler.

Dans votre métier, chaque jour, vous rencontrer certains problèmes souvent récurrents. Avec l’habitude, vous vous y faite. Jusqu’au jour où vous déciderez d’y remédier. Faire appel à des solutions informatiques pour les régler est une démarche classique. Et vous allez vous confronter au choix : logiciel d’un éditeur spécialisé ou logiciel spécifique ? A ce propos vous pouvez lire cet article : Application métier : progiciel ou développement spécifique ?

Le logiciel spécifique sera la solution qui vous permettra de résoudre vos problèmes à votre manière, contrairement à l’utilisation d’un progiciel d’éditeur qui vous imposera sa façon de faire.

Comment est construit le logiciel spécifique métier ?

Les entreprises capables de réaliser des logiciels spécifiques à votre métier ont l’expérience et la connaissance de cas similaires aux vôtres. Elles utilisent généralement leurs boites à outils et leur capacité à comprendre votre problème pour construire avec vous la solution idéale dans les technologies qu’elles maîtrisent.

Quelquefois, on peut démarrer à partir de zéro, mais le plus souvent une base technique stable et ouverte est utilisée. Il s’agit souvent d’un framework. C’est la maîtrise de ce framework par l’équipe technique qui garantie un produit final fiable. Le choix du prestataire est donc aussi important que pour un progiciel.

Lorsque l’on choisi une solution spécifique, on ne va pas « chambouler » toute l’organisation de l’entreprise. Ce qui est rarement le cas d’une solution progiciel qui remet souvent en cause une certaine manière de travailler.

Un développement spécifique, sur mesure sera donc in fine votre logiciel, votre solution.

Comment établir un budget d’application web ou mobile ?

Établir un budget d’application web ou mobile peut se faire de différentes façon. Je vous propose d’en découvrir les grandes lignes et vous donner quelques exemples.

Découper le projet d’application web ou mobile

Dans un premier temps, il est nécessaire de découper le projet en plusieurs groupes et d’établir un budget pour chacun. Voici une liste de groupes possibles :

  • Gestion de projet, étude technique et de faisabilité
  • Graphisme et ergonomie
  • FrontOffice : partie visible aux utilisateurs de votre projet
  • Backoffice : partie réservée aux administrateur et intervenant de votre entreprise
  • Backend : partie « cachée » des traitements automatiques
  • Tests et qualilté

Étudions chaque groupe.

Gestion de projet et étude technique

Ce groupe contient les étapes d’analyse et de suivi de votre projet d’application web ou mobile. Jusqu’où souhaitez-vous aller dans l’analyse préalable des solutions et l’implication de l’équipe projet ? Il y aura-t-il des déplacement ou des réunion tenues à distances ? Combien de réunions ? A quelle fréquences ? Faudra-il rédiger un cahier des charges ? Combien de livraisons et recettes prévues ? Technologie hybrides, web ou natives ?

Selon les réponses le budget dédié à ce groupe est en général compris entre 1200 euros et 3500 euros.

Graphisme et ergonomie

C’est la partie visuelle du projet d’application web ou mobile. On peut utiliser soit des design standards, soit personnalisés, soit totalement sur mesure. Il faut également tenir compte de l’intégration HTML.

Selon les réponses le budget dédié à ce groupe est en général compris entre 1000 euros et 5000 euros.

FrontOffice

Il s’agit ici de la partie visible de votre application mobile ou web. Il y a t-il beaucoup d’interaction avec l’utilisateur et de traitements ? Il y a-t-il une persistance des données et un compte utilisateur ? Des paiements en ligne ?

Selon le degrés d’interaction le budget peut être compris entre 4000 et 15000 euros.

Backoffice

Il y a-t-il besoin d’interfaces pour administrer votre application mobile ou web ? Il y  a fort à parier que oui. Selon le type d’application, le nombre de fonctionnalités à couvrir peut-être très important. Souhaitez-vous tout contrôler ou seulement une partie ?

A minima, il faut compter compter sur un budget de 3000 euros et atteindre 15000 euros.

Backend

Nous nous intéressons ici aux fonctionnalités « cachées » qui font tourner la machine correctement et qui peuvent quelquefois être complexes. Cela peut-être une passerelle avec un ERP ou un outil métier, des traitements statistiques, des envois automatiques d’email, des nettoyages.

Une passerelle avec un ERP coûtera environ 2000 à 3000 euros. Chaque traitement peut valoir 500 à 3000 euros par unité. C’est très variable.

Tests et qualité

Le niveau de qualité général influence ce groupe de coût. Les tests peuvent représenter plus de 60% du temps de développement si on met en place une démarche qualité poussée. Pour un démarche standard il n’y a pas de surcoût. Pour une démarche améliorée il faut ajouter 20% à 30% de plus sur le budget total du projet.

En conclusion et exemple de prix

Vous devez vous dire que les fourchettes de budget sont très grandes. Et vous avez raison. Alors voici quelques exemple de budget.

10000 à 15000 eur HT pour une application web et hybride.

On peut donc vite voir qu’une petite application mobile en technologie hybride ou une application web par exemple aurait un coût minimum en qualité standard d’environ 10000 euros. En ajoutant des caractéristiques spécifiques on pourrait monter à 15000 euros.

18000 eur HT et plus pour des application natives Android et iPhone

Une application mobile natives pour Android et iPhone aurait un coût minimal d’environ  18000 euros.

20000 à 40000 eur HT pour une application complexe communicante

Une application web complexe métier, avec connexion à un ERP, consolidations de statistiques, traitement automatiques aurait un coût de 20000 euros.

La même application métier en technologie natives et démarche qualité améliorée aurait un coût de 40 000 euros.