Incontournable : Le cloud computing

cloud computing

Qu’est ce que le cloud ?


Le cloud computing est une infrastructure dans laquelle la puissance de calcul et le stockage sont gérés par des serveurs distants auxquels les usagers se connectent via une liaison Internet sécurisée. Tout objet ayant une connexion à internet (de l’ordinateur à la montre connecté) peut envoyer et recevoir des données sur le serveur du cloud.

Pour le grand public, le cloud computing se matérialise  par les services de stockage et de partage de données numériques comme, Dropbox,  OneDriveiCloud. L’avantage du cloud computing, vous pouvez consulter vos fichiers n’importe où, n’importe quand.

cloud computing

Pour aller plus loin :


Selon le cabinet Forrester, il devrait représenter un marché mondial de 15,9 milliards de dollars en 2017 et le chiffre devrait croître de 10,3% en moyenne par an pour atteindre 26 milliards de dollars en 2022.

Le cloud privé consiste à optimiser les ressources informatiques internes et à faciliter l’accès aux applications en faisant appel aux technologies digitales. Il peut être construit sur un site interne ou hébergé chez un hébergeur informatique qui pourra faire de l’infogérance. L’objectif est de garder le contrôle sur des applications métiers ou des données sensibles et donc de limiter au maximum les fuites.

Cloud privée

Source : Forrester; Futurascience

Marketing digital : mieux connaître votre cible

L’inbound marketing consiste à capter l’attention de visiteurs grâce à la création de contenu attractif . Mais savez-vous vraiment à qui vous vous adressez ? Il est  indispensable de réaliser quelques étapes avant de faire une campagne marketing ou de communication. Comment pouvons-nous bien identifier efficacement notre cible ? me direz-vous. Voici quelques astuces pour mieux connaitre votre cible : 

Evidemment, vous êtes chef d’entreprise ou Responsable du marketing de votre entreprise, votre cible a déjà été définie en amont lors de la création de votre société. Mais pour avoir une communication efficace sur les réseaux sociaux, il faut définir encore mieux votre cible et identifier toutes les possibilités

Astuce 1 : « Customer Profil » and « Value Map »

La première astuce  consiste à essayer de comprendre votre cible : Quelle est-elle? Quel est son métier ?Quelles difficultés rencontre ma cible ?…Voici un panel de questions qui vous aidera à identifier votre cible et a établir votre « Customer Profil« . n’hésitez pas à dresser plusieurs profils afin de penser large et d’anticiper toutes les possibilités.

Une fois le « Customer Profil » établi, passez à la « Value Map« .  Cette fois-ci, il va falloir définir vos propositions de valeurs. Concrètement, en quoi mon offre va aider ma cible ? Qu’est ce qui rend mon offre attractive ?(matériaux, innovation…)

Confrontez enfin ces deux maps. Demandez-vous quel critère est en cohérence avec ma proposition de valeur. Est-ce que mon logiciel sur-mesure répond à la volonté de ma cible d’être plus efficace  ?

Source :https://strategyzer.com/canvas/value-proposition-canvas
Source :https://strategyzer.com/canvas/value-proposition-canvas

 Astuce 2 : Pensez digital pour connaître votre cible

Une fois que vous avez identifié votre cible, demandez-vous comment votre cible va effectuer ses recherches pour répondre à son problème sur internet. Quels mots clés votre cible va utiliser pour trouver ce qu’elle recherche ?

On ne le dira jamais assez, internet est votre ami ! En effet, certain outils sont disponibles sur internet : Google propose un service qui permet de connaître les mots clés les plus taper sur votre marché;  Semrush permet d’analyser vos mots clés associés à votre recherche. Ces deux outils peuvent vous permettre d’améliorer votre SEO notamment. Et ce n’est ici que deux exemples d’outils disponibles sur internet.

Votre objectif : être plus visible aux yeux de votre cible !

 Astuce 3 : regardez vos concurrents

N’hésitez pas à regarder les sites internet et blogs de vos concurrents. L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs mais surveiller et étudier ce que font vos concurrents vous permettra de vous tenir à jours. Ne  laisser jamais vos concurrents vous passer devant. 

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux :

              

 

 

Comment remplacer Excel par un logiciel métier spécifique ?

Simplifiez votre métier !

La transformation numérique est au cœur de l’actualité et toutes les entreprises ne trouvent pas ce dont elles ont besoin. Nos clients demandent de plus en plus des outils correspondant à leurs métiers. Certain logiciel « grand public » existent mais ils ne correspondent pas aux attentes des entreprises. C’est ici que nous intervenons avec Reaktor.

Une demande assez récurrente que nous rencontrons concerne la transformation des fichiers Excel en outils métier plus simple d’utilisation et plus fiable . L’objectif est assez simple, collecter et traiter des données de manière automatique grâce à un logiciel sur mesure. En somme, nos clients cherchent à simplifier leurs processus de travail et à les rendre plus rapides.

Par exemple, un de nos clients souhaitait récolter des données à partir de ses objets connectés, les traiter et avoir une alerte en cas de panne. Nous avons conçut ce logiciel grâce à notre outil technique Reaktor. Grâce au travail pointu de notre équipe, nous avons pu mettre en place un système d’anticipation des pannes. D’autre conceptions sont aussi possible :

  • facturation en ligne
  • signature électronique
  • digitalisation de vos processus d’une manière générale (devis, Excel…)
Dashboard Reaktor
exemple de Dashboard
Dashboard Reaktor
exemple de Dashboard

Notre solution : Vous proposer un service optimal et de qualité afin de pouvoir répondre à vos problématiques métiers.

Présentation vidéo de Reaktor

Pour en savoir plus, cliquez ici

N’oubliez pas de nous suivre sur les réseaux sociaux :

Comment établir un budget d’application web ou mobile ?

Établir un budget d’application web ou mobile peut se faire de différentes façon. Je vous propose d’en découvrir les grandes lignes et vous donner quelques exemples.

Découper le projet d’application web ou mobile

Dans un premier temps, il est nécessaire de découper le projet en plusieurs groupes et d’établir un budget pour chacun. Voici une liste de groupes possibles :

  • Gestion de projet, étude technique et de faisabilité
  • Graphisme et ergonomie
  • FrontOffice : partie visible aux utilisateurs de votre projet
  • Backoffice : partie réservée aux administrateur et intervenant de votre entreprise
  • Backend : partie « cachée » des traitements automatiques
  • Tests et qualilté

Étudions chaque groupe.

Gestion de projet et étude technique

Ce groupe contient les étapes d’analyse et de suivi de votre projet d’application web ou mobile. Jusqu’où souhaitez-vous aller dans l’analyse préalable des solutions et l’implication de l’équipe projet ? Il y aura-t-il des déplacement ou des réunion tenues à distances ? Combien de réunions ? A quelle fréquences ? Faudra-il rédiger un cahier des charges ? Combien de livraisons et recettes prévues ? Technologie hybrides, web ou natives ?

Selon les réponses le budget dédié à ce groupe est en général compris entre 1200 euros et 3500 euros.

Graphisme et ergonomie

C’est la partie visuelle du projet d’application web ou mobile. On peut utiliser soit des design standards, soit personnalisés, soit totalement sur mesure. Il faut également tenir compte de l’intégration HTML.

Selon les réponses le budget dédié à ce groupe est en général compris entre 1000 euros et 5000 euros.

FrontOffice

Il s’agit ici de la partie visible de votre application mobile ou web. Il y a t-il beaucoup d’interaction avec l’utilisateur et de traitements ? Il y a-t-il une persistance des données et un compte utilisateur ? Des paiements en ligne ?

Selon le degrés d’interaction le budget peut être compris entre 4000 et 15000 euros.

Backoffice

Il y a-t-il besoin d’interfaces pour administrer votre application mobile ou web ? Il y  a fort à parier que oui. Selon le type d’application, le nombre de fonctionnalités à couvrir peut-être très important. Souhaitez-vous tout contrôler ou seulement une partie ?

A minima, il faut compter compter sur un budget de 3000 euros et atteindre 15000 euros.

Backend

Nous nous intéressons ici aux fonctionnalités « cachées » qui font tourner la machine correctement et qui peuvent quelquefois être complexes. Cela peut-être une passerelle avec un ERP ou un outil métier, des traitements statistiques, des envois automatiques d’email, des nettoyages.

Une passerelle avec un ERP coûtera environ 2000 à 3000 euros. Chaque traitement peut valoir 500 à 3000 euros par unité. C’est très variable.

Tests et qualité

Le niveau de qualité général influence ce groupe de coût. Les tests peuvent représenter plus de 60% du temps de développement si on met en place une démarche qualité poussée. Pour un démarche standard il n’y a pas de surcoût. Pour une démarche améliorée il faut ajouter 20% à 30% de plus sur le budget total du projet.

En conclusion et exemple de prix

Vous devez vous dire que les fourchettes de budget sont très grandes. Et vous avez raison. Alors voici quelques exemple de budget.

10000 à 15000 eur HT pour une application web et hybride.

On peut donc vite voir qu’une petite application mobile en technologie hybride ou une application web par exemple aurait un coût minimum en qualité standard d’environ 10000 euros. En ajoutant des caractéristiques spécifiques on pourrait monter à 15000 euros.

18000 eur HT et plus pour des application natives Android et iPhone

Une application mobile natives pour Android et iPhone aurait un coût minimal d’environ  18000 euros.

20000 à 40000 eur HT pour une application complexe communicante

Une application web complexe métier, avec connexion à un ERP, consolidations de statistiques, traitement automatiques aurait un coût de 20000 euros.

La même application métier en technologie natives et démarche qualité améliorée aurait un coût de 40 000 euros.