Application métier : progiciel ou développement spécifique ?

 

Digitalisation, dématérialisation des processus… Vous avez le projet d’équiper votre entreprise d’un logiciel dédié à votre métier. Deux solutions s’offrent à vous : faire développer une application spécifique ou utiliser un progiciel. Alors laquelle choisir ? Voici ma réponse.

Si vous avez un processus métier standard

Si votre façon de travailler n’a aucune spécificité, si vous travailler comme la plupart des professionnels dans votre domaine, il y a de fortes chances qu’il existe un progiciel créé et adapté à votre métier dans ses grandes lignes. C’est souvent le cas dans les domaines très réglementés comme la comptabilité, les professions médicales…

Je vous conseillerais donc de faire le tour des progiciels dédiés à votre métier et de choisir. En revanche, je vous déconseille de détourner l’utilisation d’un progiciel non dédié précisément à votre métier ou bien trop générique. Vous risquez de grandes déconvenues sur le long terme.

Souvent il arrive que l’entreprise croit travailler comme ses confrères mais ce sera dans les petits détail qu’apparaîtra le diable.

Développement d’application métier spécifique et sur mesure

Si vous avez un processus métier particulier

Dans ce cas inutile de regarder les progiciels si ce n’est pour vous inspirer. Mon avis est que l’informatique doit s’accorder à votre manière de travailler pour l’améliorer et faire progresser vos processus. Ici le développement spécifique sur mesure sera le meilleur choix. Il sera adapté à vos besoins, à vos ressources.

Il sera construit pour durer longtemps et pourra évoluer dans le sens que vous jugerez le plus efficace pour votre entreprise. Il pourra également être développé par paliers successifs, afin de s’accorder progressivement à vos équipes.

Et dans tous les cas…

… ne choisissez pas une implémentation lourde qui nécessite de réaliser des changements à tous les étages de votre entreprise. La solution idéale doit se « brancher » sur l’existant et accélérer vos processus. On voit trop souvent l’inverse.

Enfin, prêtez une attention particulière au degrés d’ouverture et d’inter-communication de la solution choisie.

 

Spécial Start-up 3 : astuces pour créer un site internet sur-mesure avec un petit budget

jeju-island-cheonjiyeon-waterfall-1594590_640

Le site internet est le cœur d’une stratégie digitale. C’est le seul endroit où l’on trouvera du contenu fiable et pérenne sur votre entreprise. Il est la source du contenu de tout le marketing digital. Voici quelques conseils pour réduire son budget de création.

L’idée est simple : il faut répondre à l’équation suivante : un prestataire qui sait où il va = un prestataire moins cher car il prends moins de risques. Vous pourrez négocier des prix plus bas avec lui.

En tant que prestataire lorsque j’ai en face de moi un projet bien ficelé je peux quantifier ma prise de risque. J’ai donc des marges de manœuvre plus grandes en terme de tarifs.

Inversement, si je suis en face d’un projet qui ne semble pas totalement abouti, j’ai deux problèmes à résoudre :

  • ce sera à moi de combler les manques
  • je vais devoir faire face à des bouleversements en cours de route.

Je devrais donc assurer une partie de l’incertitude en temps de développement. Et le temps de développement c’est de l’argent.

Afin d’affiner votre projet vous pouvez lire les articles de ce blog et piocher pleins de bonnes idées. En plus vous pouvez  travailler sur les points suivants :

  • Prendre le projet web au sérieux : cela peut paraître une évidence. Ce n’est pourtant souvent pas le cas.
  • Penser au volet marketing de votre projet. Cela revient à bien définir les cibles et les lignes éditoriales pour les contenus.
  • Penser contenus et penser Blog
  • Bien préparer le contenu. Cela a une implication directement économique sur le rédactionnel et le temps à passer sur le site. Le prestataire sera rassuré et prévoira une marge impondérable plus faible.
  • Penser points forts et penser essentiel = moins de contenus et plus de pertinence = économies de temps
  • Planifier au plus tôt votre budget : l’intégrer dans votre business plan et sa partie financière vous permettra d’avoir une vision marketing et financière dès de départ. Cela vous permettra d’éviter les mauvaises surprises aussi.
  • Penser par étapes : découper par étapes importantes = découper le budget aussi.

En supplément :

  • Penser à long terme : un site internet dure en moyenne trois ans et il est préférable d’opter pour une solution permettant de le remettre au goût du jour à moindre frais.