Bad buzz: que retenir de 2015?

Le bad buzz, autrement dit la mauvaise pub, est aujourd’hui une menace bien réelle, et qui peut toucher toutes les entreprises.
Le nombre de bad buzz augmentant chaque année, Nicolas Vanderbiest et  Visibrain ont publié un livre blanc des crises 2015
(lisible ici en PDF) simple et efficace.
Le nombre de bad buzz: stagnation après des années d'augmentation?
Le nombre de bad buzz: stagnation après des années d’augmentation?

 

Qui est le plus touché?

Cette année, c’est le secteur des media et du retail (la vente au détail) qui ont connus le plus de crises, suivis par l’alimentaire et le vestimentaire qui sont plutôt des habitués déjà.

Secteurs touchés par un badbuzz
Secteurs touchés par le plus de bad buzz

Quelle est l’origine du bad buzz?

Pas de surprise: les erreurs commises au service com ou marketing sont les plus gros risques de bad buzz…

Département origine du bad buzz
Département origine du bad buzz

 

D’où a été lancé le bad buzz?

Dans presque la moitié des cas, l’origine des crises est offline, autrement dit pas sur internet. Et cette tendance semble être en augmentation.

Lieu d'origine des bad buzz
Lieu d’origine des bad buzz

Où les gens vont le plus pour exprimer leur déception?

Twitter est bien en tête de ce classement: c’est vraiment l’endroit préféré des internautes pour interpeller une entreprise, une marque, qui ne les auraient pas satisfaits ou pire encore.

Lieux d'expression de mécontentement
Lieux d’expression de mécontentement

Valeurs ou normes à l’origine des crises

Point très intéressant de cette étude, qui ne s’est pas contenté d’une approche simplement mathématique et mécanique de ce phénomène (combien, où etc): l’auteur a également ajouté les valeurs ou normes qui sont à l’origine de ces crises. On sait donc que souvent elles viennent du service com ou marketing, mais ce diagramme nous montre au final sur quoi ils font le plus d’erreurs et/ou sur quoi les internautes réagissent le plus.

Valeurs et normes à l'origine des bad buzz
Valeurs et normes à l’origine des bad buzz

 

L’auteur conclut cette étude en 5 points, 5 lignes directrices pour l’année à venir:
• l’éthique, enfin surtout le manque de: que ce soit à l’aide de faux buzz, de techniques carrément illégales ou encore de moyens plus que moyen, les entreprises ne reculent devant rien pour faire parler d’elles.
• ne pas oublier que tout peut être filmé: tout ce qui sera filmé pourra et sera utilisé contre vous!
• la transparence: tout à fait indispensable dans un monde où, comme dit précédemment, tout est filmé, enregistré; les consommateurs, les lanceurs d’alertes sont de plus en présents et veillent au grain.
• apprendre de ses erreurs: certains pensent que l’histoire se répète au moins 2 fois, mais dans le cas des bad buzz, il est parfois des erreurs qu’on ne se permettre de refaire.
• l’humour n’est pas toujours votre ami: l’art du détournement est très populaire, surtout sur les réseaux sociaux. N’en soyez pas victimes, faites bien attention à vos #hashtags notamment!
○ Malgré tout, certaines crises sont nées uniquement de clients ou internautes un peu trop susceptibles 😉

 

Si ce sujet vous intéresse, nous vous encourageons à aller lire le pdf en entier, il y a plein d’exemples!

La couleur Pantone 2016

Les couleurs de l'année par Pantone, Serenity et Rose Quartz
Pour la première fois, c’est un couple de couleurs qui ont été désignées couleurs de l’année par Pantone: « Serenity » et « Rose quartz « .
Les couleurs de l'année par Pantone, Serenity et Rose Quartz
« Serenity » et « Rose Quartz » les couleurs de l’année par Pantone, créateur mondial de nuanciers.

Douceur et tranquillité

Un rose poudré et un bleu qui rappelle le ciel en fin de journée: voilà la combinaison gagnante d’après Pantone. Les deux couleurs s’équilibrent, avec ce rose chaud et ce bleu plus rafraîchissant, et « reflète la connexion et le bien-être, de même qu’un sentiment apaisant d’ordre et de paix « , d’après Leatrice Eiseman, directrice exécutive du Pantone Color Institute.

La décision de choisir deux couleurs au lieu d’une a été prise pour défier les perceptions traditionnelles des associations de couleurs.

D’après Pantone, nous sommes en pleine révolution de la couleur: la société évolue vers plus d’égalité et de fluidité entre les deux sexes, et  on s’éloigne de plus en plus des stéréotypes d’attribution de genre à une couleur (rose pour les filles par exemple) pour laisser place à une utilisation plus personnelle des couleurs: la couleur devient un mode d’expression à part entière.

Serenity et Rose Quartz par Pantone
Nuancier Pantone 2016

L’importance des couleurs, et de bien les choisir

La couleur est un outil indispensable lorsque l’on construit une image de marque: que ce soit en webdesign ou sur un point de vente, il est primordial d’étudier les couleurs qu’on veut utiliser et de bien connaître leur signification et usages pour éviter d’être complètement à côté de la plaque.
Le sujet du choix des couleurs est passionnant mais très complexe, de part sa nature dépendante aux facteurs culturels et personnels. Néanmoins, de grandes lignes stratégiques peuvent être tirées (et adaptées à chaque cas) : ce sera d’ailleurs le thème d’un de nos prochains articles 😉

Pour patienter, vous prendrez bien un biscuit?

Biscuits Pantone par HollyFoxDesign sur etsy.com
Biscuits Pantone par HollyFoxDesign sur etsy.com